Etudes sur la e-cigarette

Vapoter et fumer, et alors?

Les « vapofumeurs« , encore appelés « vapoteurs mixtes » ou « dual users » (doubles utilisateurs) sont des fumeurs qui sont également des utilisateurs de e-cigarette.

Il a été démontré, à travers des études sur le sujet, que l’utilisation mixte de la cigarette électronique et celle au tabac entraîne une réduction de la consommation quotidienne de cigarette traditionnelle.

Ce constat est bien connu des experts de la cigarette électronique qui ont travaillé sur ce sujet.
 

Profil type d’un vapofumeur

Le Dr Konstantinos Farsalinos, éminent cardiologue du Centre de Chirurgie Cardiaque Onassis à Athènes, a cherché à comprendre pourquoi certains vapoteurs utilisent la vapoteuse sans complètement cesser de fumer.

Sur 19441 vapoteurs qui ont été invités à répondre à un sondage en ligne, 3530 étaient des vapofumeurs.

A partir de la collecte de ces données, une liste de caractéristiques a été établie pour dresser un profil commun à une majorité d’entre eux:

  • une plus longue histoire tabagique
  • une dépendance à la nicotine et à la cigarette tabac inchangée
  • une consommation quotidienne réduite après le début de l’utilisation de la e-cig (ex. passage de 20 à 4 cigarettes par jour)
  • une utilisation quotidienne de la e-cigarette pour la plupart
  • une utilisation plus occasionnelle que les vapoteurs exclusifs
  • une quantité de liquide avec nicotine consommée par jour plus faible que les vapoteurs exclusifs

Les raisons qui poussent les fumeurs à également vaper sont multiples:

  • contourner les interdictions de fumer dans les endroits publics et à la machine à café
  • ne pas incommoder leur entourage
  • arrêter totalement le tabac
  • économiser de l’argent
  • améliorer sa santé générale

Cependant, cette étude met en exergue que les vapofumeurs, qui n’arrivent pas à supprimer les dernières cigarettes tout en vapotant, sont moins confiants dans la cigarette électronique et l’utilisent moins fréquemment que les vapoteurs exclusifs.

NB Les auteurs précisent que cette enquête est une photographie à un instant T et qu’il n’est pas possible de parler de causalité avec certitude. Des études plus poussées, avec un suivi des vapoteurs sur plusieurs mois, seraient nécessaires pour explorer davantage les raisons de cette double utilisation.
 

Objectif à terme: le sevrage tabagique

Michael Siegel, éminent Professeur du Département des Sciences de la Santé à l’École de Santé Publique de l’Université de Boston, explique que les anti-ecig ont soutenu pendant longtemps que le double usage e-cigarette/cigarette tabac n’offrait aucun avantage pour la santé des fumeurs.

Pourtant, il a été démontré qu’une assez grande proportion de ces vapofumeurs sont en mesure de réduire considérablement leur consommation de tabac. Des réductions substantielles dans la consommation de cigarettes peuvent produire des améliorations spectaculaires de la santé respiratoire, en particulier chez les fumeurs souffrant d’asthme ou d’autres formes de maladie pulmonaire obstructive.

Le Professeur Michael Siegel relaie une nouvelle étude qui fournit des preuves que le passage à la e-cigarette peut favoriser l’abandon du tabac, même pour les vapofumeurs.

Une étude publiée en ligne dans la revue Nicotine & Tobacco Research démontre que les fumeurs qui sont en mesure de réduire le nombre de cigarettes fumées par jour sont plus à même, à terme, de cesser de fumer.

Les essais effectués sur le terrain ont montré que chaque diminution d’1% du nombre de cigarettes fumées par jour ou de la concentration de monoxyde de carbone (CO) était associé à une hausse de 3 à 4% de chances d’arrêter de fumer. Les études ont démontré que la réduction du nombre de cigarettes fumées par jour était associée à une hausse de 50 à 290% des chances d’arrêter de fumer.

Ces chiffres montrent que si un vapofumeur réduit sa consommation de cigarettes de 80% – ce qui n’est pas rare chez les fumeurs qui utilisent la e-cigarette – ses chances de cesser de fumer pourrait augmenter de près de 320%.

Dans l’ensemble, ces résultats suggèrent que plutôt que de culpabiliser les vapofumeurs, il serait plus constructif de considérer que le double usage e-cigarette/cigarette tabac peut représenter une passerelle vers une éventuelle cessation du tabagisme.

 
Bonne vape!
 
 

3 commentaires

  1. Dan mars 15, 2015 at 7:26  - Répondre

    Vapofumeur ca sonne drole….. mais je fais partie de ce groupe la…. et l’étude me represente bien ;) Je suis passé de 50 cigarettes par jour a 4 ou 5…. et en effet, je garde le taux de nicotine de la e-cig bas (je deteste le hit)…. J’en fume encore une le matin avec mon café, et parfois dans la journée quand je deviens irritable…. par contre, je laisse mes cigarettes a la maison….

    • eVAP mars 15, 2015 at 9:03  - Répondre

      Merci Dan! C’est vrai que vapofumeur ça sonne drôle mais en même temps, réduire 4 ou 5 cig c’est déjà une grande victoire!
      Concernant le hit, tu peux trouver des e-liquides assez dosés en nicotine (12 ou 18mg) qui ont quelquefois un hit assez faible, il faut faire des tests ;). Utiliser des résistances élevées (~1.8 ou ~2.1 ohms), des e-liquides plus fruités ou avec plus de VG réduit également la sensation du hit.

  2. Monier mai 8, 2015 at 11:59  - Répondre

    Bonjour à tous,
    Comme tous les fumeurs dépendants j’avais le même problème, j’ai arrêté de fumer pendant de courtes périodes ( deux à trois semaines) et j’ai craqué de nouveau et ma toxicomanie est reparti de plus belle. Je fumais toute la journée, cigarettes sur cigarettes, environ trois paquets et demi par jour.
    Un jour j’en ai eu marre, et j’ai été motivé par la naissance de ma fille, et un autre incident aussi, un huissier de la trésorerie d’amende qui avait saisi 2300 euros sur mon compte bancaire pour des PV de stationnement.
    J’en ai conclu que la cigarette nuisait à ma santé, à celle de mon bébé qui venait de naitre et que l’état me prenait suffisamment d’argent comme cela.
    J’ai arrêté d’un coup sans aucun traitement, six mois à subir, le manque, mais une motivation et détermination sans précédent. Cela fait maintenant 14 ans de cela que je ne fume plus, et pour rien au monde je recommencerai. J’avais pourtant été piégé à la pré adolescence, fumeur accroc à l’age de 13 ans. J’avais vécu toute mon enfance sans cigarettes, je continu le reste de ma vie sans clopes et je n’en ai nullement besoin maintenant que je suis désintoxiqué.
    Il faut compter 6 à 8 mois pour dire adieu à la cigarette, c’est rien dans une vie, ne craquez pas, ayez une force de caractère, soyez des hommes, des femmes, pas des loques qui se laissent manipuler par les cigarettier qui ont transformé le tabac en une puissante drogue de synthèse. Vous ne consommez pas de tabac, mais une drogue de synthèse à base de tabac, la clope c’est ça!

Vos réactions?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec une *

Guide e-cig et e-liquide

Au sujet de

  • La e-cig fonctionne mieux que les autres méthodes

    Dans cette étude 43% des fumeurs ont arrêté le tabac grâce à la e-cigarette avec nicotine. Cette information est une fois de plus confirmée par une étude menée en 2014 à l’Institut thoracique de Montréal.

eVAP

eVAP.ca est un blog d’information sur la e-cigarette au Québec.

Le vaporisateur personnel est une méthode de réduction des risques pour le fumeur adulte qui ne veut (ou ne peut) arrêter le tabac.

Les propos tenus sur ce site, sauf cas contraire, ne proviennent pas de professionnels de la santé. En cas de doute, veuillez consulter votre médecin.

sur Google+

Ailleurs sur le Web

Voici une liste de sites à visiter absolument si vous souhaitez enfin arrêter de fumer. Il n'est jamais trop tard pour faire du bien à sa santé.

RESTONS EN CONTACT

Vous pouvez rester en contact avec eVAP en nous suivant simplement sur les réseaux sociaux.