Revues tests e-cigarette et e-liquide

Revue de l’atomiseur iJoy Limitless RDTA

ato cigarette electronique iJoy-Limitless

Par Martin Ouellet

 

Ça ne fait plus l’ombre d’un doute : il y a des modes en matière de vape. 2015 a été dominée par les sub-ohm tanks. 2016 a vu se succéder une vague d’atomiseurs reconstructibles avec réservoir (RTA) de 22, puis de 24 et de 25 mm de diamètre. S’ensuivit un déferlement de résistances en céramique en tous genres. Et maintenant, il semble bien que l’heure soit aux reconstructibles de type Genesis.

 

Avant d’aller plus loin, un petit cours d’histoire pour les lecteurs n’étant pas familiers avec le concept de reconstructible Genesis. Le Genesis est un RTA dont la particularité est que le réservoir d’e-juice est situé sous le plateau de montage, contrairement à ce qu’on retrouve sur les reconstructibles traditionnels. L’avantage est que la ou les résistances se trouvant plus près du drip tip (et donc de la bouche du vapoteur), la saveur s’en trouvera accentuée, comme sur un dripper par exemple.

Traditionnellement, au lieu de coton, on se servait de grillage métallique finement roulé qui, plongeant dans le réservoir de liquide, le vaporisait quand la résistance rougeoyait. La saveur obtenue sur ce type d’atomiseurs est très intense. Mais la perspective d’avoir à sortir la torche et le coffre à outils pour refaire son montage avait de quoi décourager presque tout le monde (à l’exception d’une poignée d’irréductibles Gaulois).

 

Or, la nouvelle génération de d’atomiseurs Genesis, récemment apparue sur le marché, est faite pour s’employer avec des bonnes vieilles mèches de coton. Le Theorem de Wismec, dont je vous ai récemment entretenu, fait partie de cette mouvance. Ainsi que l’Avocado de GeekVape (offert en 22 et 24 mm) et le RDTA, fruit d’une collaboration entre iJoy et Limitless. C’est ce dernier qui fera l’objet de cette revue (comme vous l’aviez deviné en lisant le titre ; thanks, Captain Obvious ! ).

 

Ils ont créé un monstre !

Dès le départ, on sent que l’iJoy Limitless RDTA est la riposte à l’Avocado de chez GeekVape. La différence fondamentale étant que si l’Avocado était destinée d’abord et avant tout pour plaire aux flavor chasers, le RDTA, lui, cible les cloud chasers. Comprenons-nous bien : il est possible d’avoir une vape orientée saveur sur le RDTA. Mais, avec son afflux d’air monstrueux et son plateau de montage conçu exclusivement pour les doubles résistances, il cherche clairement à séduire les adeptes de vape extrême.

On notera d’ailleurs au passage que le plot 510 dépasse amplement pour permettre une utilisation sécuritaire sur les mods mécaniques hybrides. D’un diamètre de 24 mm, le RDTA trônera à la perfection sur les tubes hybrides Limitless (auquel son design s’harmonise à merveille, comme par hasard).

Le RDTA est élégant, bien usiné et livré avec de nombreuses pièces de rechange. Son plateau de montage de type Velocity est un vrai charme et il est très facile également de placer son coton dans les canaux d’alimentation en liquide. Le système de remplissage est simple et efficace : il suffit de retirer la partie supérieure de l’atomiseur et de verser son e-juice à l’aide d’une pipette ou du bec de sa bouteille. L’atomiseur contient 4 ml d’e-liquide, ce qui est tout à fait respectable.

Pour peu qu’on veille à ne pas étrangler ses mèches de coton, il est à peu près impossible d’obtenir des dry hits. La saveur est présente et la production de vapeur sera très intense entre les mains d’un initié.

 

Un superbe effort, place à l’amélioration

Vous me connaissez, c’est rare que je ne trouve rien à redire à un produit. Alors, fidèle à ma réputation, fallait bien que je lui trouve des défauts, à cette machine à vapeur d’enfer.

Le premier reproche que j’ai à formuler en est un qui me chagrine beaucoup. Comme sur bien d’autres atomiseurs employant des vis hexagonales pour coincer les pattes des résistances, ces maudites vis sont faites d’un alliage métallique trop mou. Résultat : après quelques montages, vous constaterez qu’elles ont déjà commencé à striper. Ce qui est enrageant comme c’est pas permis. Parce qu’il y a beau y avoir des vis de rechange dans la boîte mais lorsque celles-ci aussi seront mangées, on fait quoi ? Ben oui, je sais : on fouille dans son coffre à outils pour dénicher des spares susceptibles de remplacer celles tombées au combat. Ce qui est très chiant et qu’on ne devrait pas avoir à faire, point barre.

Pour l’amour du Ciel, je voudrais bien qu’un jour les fabricants d’atomiseurs reconstructibles pensent à les équiper de vis moins cheap !

 

Un autre truc déplaisant avec l’iJoy Limitless RDTA, c’est son drip tip. Il s’agit d’une sorte de chuff cap hyper large et trapu, semblable à ce qu’on retrouve sur le Moonshot de Sigelei par exemple. (J’appelle ça affectueusement un mamelon, mais bon, je digresse.) Ce qui cloche avec ça, c’est qu’il devient brûlant en 2-3 puffs, because la proximité de votre double Clapton qui chauffe comme le cul du Diable en pleine canicule. Si on pouvait le remplacer, je ne m’en formaliserais pas plus qu’il faut. Mais ce n’est pas possible. La seule chose qu’on peut faire, c’est de rajouter une petite extension (fournie avec), qui réduit un peu le diamètre intérieur du drip tip (concentrant du coup la saveur) et éloigne un tantinet vos lèvres du corps bouillant de votre atomiseur. Ça aide un peu, mais ce n’est pas suffisant. En tout cas, à mon goût. Remarquez, je suis peut-être trop sensible du bec mais c’est le seul que j’ai alors je vous parle de mon expérience personnelle.

Mais, ne désespérez pas, amis vapoteurs, il existe une solution à ce problème ! Un petit oiseau m’a dit (ben non, c’est pas vrai, c’est une recherche Google) que le drip tip du Griffin de GeekVape fonctionnait à merveille sur l’iJoy Limitless RDTA. Ça pourrait donc être une option si comme moi vous redoutez de vous faire des ampoules sur les babines.

 

Enfin, si je vous ai dit qu’on était presque à l’abri des dry hits sur cet atomiseur, il en va autrement du spit back (phénomène consistant à recevoir du crachin d’e-juice dans la bouche en même temps que la vapeur). Ce n’est pas le pire cas que j’ai vu sur un atomiseur et on pourra atténuer cet effet en éloignant autant que possible nos résistances des pôles lors du montage, mais ça mérite quand même d’être mentionné.

 

Top of his class

En conclusion, je vous dirai que si l’expérience neo-genesis vous interpelle et que vous êtes du type chasseur de nuages, l’iJoy Limitless RDTA est un must. Il surclasse amplement, à mon avis, en design, en performance et en facilité d’utilisation le Theorem de Wismec.

Si, comme moi, vous êtes plutôt du type flavor chaser (la recherche de la saveur avant tout), je vous suggère d’opter plutôt pour l’Avocada 24 mm de GeekVape.

L’iJoy Limitless RDTA est un atomiseur qui atteint parfaitement les buts qu’ils s’étaient fixés. Il mérite une place de choix dans l’arsenal de tout passionné de reconstructible qui veut allier la performance d’un dripper à la commodité d’une tank avec réservoir. Ses petits défauts sont des détails négligeables par rapport à l’expérience de vape inégalable qu’il procure.

 

Pour toutes ces raisons, je lui accorde la note de 4 étoiles sur 5.

 

Et vous, que pensez-vous des Genesis nouveau genre ? Lequel est votre préféré ? Faites-moi part de vos impressions. Et d’ici là, gardez la tête dans les nuages… et les deux pieds sur terre !

 

 

Vous aimerez aussi

Résumé
Date du test
Produit testé
iJoy Limitless RDTA
Note eVAP
41star1star1star1stargray
  • Editor Rating
  • iJoy Limitless RDTA
  • Total score
  • User Rating
  • iJoy Limitless RDTA
  • Total score

Vos réactions?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec une *

Guide e-cig et e-liquide

Au sujet de

  • La e-cig fonctionne mieux que les autres méthodes

    Dans cette étude 43% des fumeurs ont arrêté le tabac grâce à la e-cigarette avec nicotine. Cette information est une fois de plus confirmée par une étude menée en 2014 à l’Institut thoracique de Montréal.

eVAP

eVAP.ca est un blog d’information sur la e-cigarette au Québec.

Le vaporisateur personnel est une méthode de réduction des risques pour le fumeur adulte qui ne veut (ou ne peut) arrêter le tabac.

Les propos tenus sur ce site, sauf cas contraire, ne proviennent pas de professionnels de la santé. En cas de doute, veuillez consulter votre médecin.

sur Google+

Ailleurs sur le Web

Voici une liste de sites à visiter absolument si vous souhaitez enfin arrêter de fumer. Il n'est jamais trop tard pour faire du bien à sa santé.

RESTONS EN CONTACT

Vous pouvez rester en contact avec eVAP en nous suivant simplement sur les réseaux sociaux.